Mes 10 remèdes naturels pour survivre à un rhume

Mes 10 remèdes naturels pour survivre à un rhume

Avec ce froid, nous sommes tous plus ou moins susceptibles d’attraper un bon gros rhume : nez qui coule, toux, maux de tête, fatigue, courbatures, température… Tous ces symptômes peuvent s’avérer extrêmement désagréables. Mais la bonne nouvelle, c’est que des solutions naturelles existent pour survivre à ce petit désagrément ! Alors au diable paracétamol et tout le tralala, toutes les solutions sont dans la nature, alors autant les utiliser !

Certes, « un rhume non soigné dure sept jours. Soigné, il dure une semaine » mais avouons tout de même qu’avec quelques astuces simples, les effets du rhume sont tout de suite moins pénibles. Voici donc mes 10 astuces entièrement naturelles (en plus du courage…) pour mieux supporter ce mauvais moment.

 

  • Aérer correctement sa chambre et ses draps

C’est la base. Avec le froid actuel, il est tentant de vouloir garder toutes les pièces de la maison bien au chaud, mais en réalité, cela donne l’occasion aux microbes de proliférer et ce n’est pas vraiment l’idéal pour s’en débarrasser… Alors on ouvre la fenêtre une dizaine de minutes en se levant, et on pend ses draps à l’extérieur pour les assainir !

  • Prendre du temps pour se reposer et se bichonner 

Un organisme reposé et dont on prend soin est un organisme qui aura les ressources nécessaires pour pouvoir se défendre contre les microbes ! Cela n’est pas forcément facile à faire lorsqu’on a du travail ou une vie active, mais il reste primordial de prendre de bonnes douches chaudes (pour faire favoriser la transpiration et ainsi faire baisser la fièvre), et on ne lésine pas sur les heures de sommeil, c’est gratuit et ça fait du bien !

  • Faire des inhalations

C’est un remède millénaire pour lutter contre l’encombrement des voies respiratoires. On peut se contenter de respirer de la vapeur d’eau, mais c’est encore plus efficace lorsqu’on y ajoute des huiles essentielles. Quelques gouttes (4, pas plus) de Tea-Tree, de Ravinstara, ou bien d’Eucalyptus radié ou globuleux ajouté à de l’eau bouillante vous feront le plus grand bien.

C’est en réalité l’antibiotique naturel le plus puissant dont on puisse disposer… Et il est donc incontournable lorsque l’on est malade. Il suffit d’en prendre une quinzaine de gouttes 3 fois par jours dans un grand verre d’eau afin de lutter efficacement contre les germes pathogènes et ainsi favoriser une guérison plus rapide.

  • Boire des infusions

C’est sans aucun doute l’un des gestes les plus importants car cela permet tout d’abord d’aider à décongestionner les voies respiratoires tout en limitant la déshydratation des muqueuses. Pour ma part, l’infusion la plus efficace reste celle de thym mélangé à du jus de citron et à du gingembre frais râpé. Le thym est antitussif, le citron désinfectant et riche en vitamine C, et le gingembre est un puissant anti-infectieux et anti-bactérien.

  • Manger des agrumes

Mandarines, pamplemousses, oranges… ils contiennent tous une grande quantité de vitamine C et aident donc grandement l’organisme à se défendre contre les virus. Ils permettent aussi aux poumons de se libérer des mucosités.

  • Utiliser l’huile essentielle de Menthe Poivrée 

Cette huile aux propriétés toniques et revigorantes permet de calmer les maux de tête rapidement. Pour cela, diluez 2 gouttes dans un peu d’huile végétale et massez vous soigneusement les tempes.

  • Utiliser l’huile essentielle de Ravinstara

1 goutte sur un sucre chaque matin aide grandement l’organisme à combattre les microbes et à relancer le système immunitaire.

  • Utiliser l’huile essentielle d’Eucalyptus radié :

Diluez 2 gouttes dans de l’huile végétale, et se masser toi la gorge et le thorax. Cela apaise les voies respiratoires et soulage le mal de gorge. Cette huile essentielle permet également de fluidifier le mucus. 

  • Faire des gargarismes d’eau salée

On a connu plus glamour, je vous l’accorde, mais l’eau salée permet de lutter efficacement contre le mal de gorge. Pour le réaliser, il suffit de dissoudre une demie-cuillère à café de sel dans un verre d’eau chaude. N’hésitez pas à répéter l’opération plusieurs fois dans la journée si le besoin s’en fait sentir.

 


ATTENTION : Les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes, et aux enfants. Elles sont également mortellement toxiques pour les chats. Cet article n’est que le fruit de mes expériences et ne remplace en aucun cas l’avis d’un médecin. Au moindre doute, n’hésites pas à consulter un professionnel de santé.


 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :